Actualités

638vues

Share


Résumé : Orléans-Caribous 77 - 04/02/2017

Equipe Renards d'Orléans D3 VS Caribous de Seine & marne D3 à la patinoire Orleans pour un match de D3 - Groupe B saison 2016-2017 le 2017-02-04 18:20:00

Cruelle désillusion pour les Caribous…

Ce samedi, les Caribous, en tête de leur poule, étaient en déplacement chez les Renards d’Orléans, 3ème (avec un match en moins), pour leur dernier choc de la saison régulière, seuls 5 points séparaient les deux équipes au classement, avant ce match.


 

Forts de leur 7 succès consécutifs, les Cab’s arrivaient à Orléans avec le plein de confiance, en souhaitant prendre leur revanche sur le match aller qu’ils avaient perdu à domicile 10 buts à 7.
Ils seront d’ailleurs les premiers à mettre la pression sur la cage Orléanaise, mais cela va se corser.
Les Caribous ne sont clairement pas à leur niveau, et leurs pertes de palet inhabituelles vont les punir. Orléans a une fantastique capacité à se projeter vers l’avant très rapidement et profite des erreurs dammariennes pour ouvrir le score.
Morgan Noale arrive lancé et se retrouve seul devant la cage, il reçoit une passe de Bedecs et n’a plus qu’à fusiller Thomas Collos, portier dammarien (5’36’’).
Les Caribous reprennent la possession du palet mais ils manquent de présence devant la cage adverse et n’arrivent donc pas à se montrer dangereux.
Devant au tableau d’affichage, les Renards laissent les Caribous faire le jeu et procèdent en contre. Une tactique qui va s’avérer être payante d’autant plus lorsqu’ils vont devoir jouer en infériorité.
Premier box play pour Orléans, Noale attend patiemment le palet, à la limite du hors-jeu, une fois dans sa palette il peut partir en break et Collos ne peut rien faire pour empêcher le 2-0 (10’45’’).
Les Cab’s tentent de répondre mais leur tir est bien stoppé par Peter Veselovsky. Et comme leur premières erreurs ne leurs ont pas servi de leçon, les Renards ne se privent pas pour recommencer…le palet est perdu par les Caribous en zone offensive et Orléans en infériorité peut donc partir en contre, avec un deux contre un efficace, Michal Bedecs expédie le palet dans les filets, ce qui fait 3-0 ! (11’25’’).
Les Caribous se retrouvent dans une situation inédite, jamais ils n’ont été menés de 3 buts dans un 1er tiers, durant cette saison.
Ils vont enfin réagir ! Une pénalité est appelée contre Orléans, Collos sort de sa cage pour permettre à son équipe de jouer en supériorité. Yann Guyot devant la cage dévie le palet qui trompe Veselovsky et permet de réduire la marque pour les Cab’s (12’47’’). 
Mais les Renards souhaitent garder leur avantage de 3 buts, et grâce à Michal Macko c’est chose faite, Orléans mènent 4 buts à 1 (15’27’’).
Malgré leur avance au tableau d’affichage, ce sont les Renards qui commettent le plus de faute et pourtant cela ne les pénalise pas…Alors qu’ils sont une nouvelle fois en infériorité, « bis repetita », palet perdu en zone offensive par Levillain, qui tente de réparer son erreur en rattrapant Bedecs parti en break, seul moyen pour l’arrêter, l’accrocher, ce qui provoquera un tir de punition…
Pénalty à quitte ou double, soit Orléans prend une large avance de 4 buts, soit il peut provoquer une réaction des Caribous…Bedecs s’élance, arrivé à hauteur de Thomas Collos il tente de glisser le palet à ras de terre, mais le portier dammarien reste concentré et arrête le tir (17’48’’)!
Et effectivement, cet arrêt relance les Cab’s, la confiance change de camp. Toujours en supériorité, Romain Danton s’essaie au tir de loin, qui sera dévié par Stéphane Stemper (18’27’’).
Les joueurs rentrent aux vestiaires sur le score de 4 buts à 2 pour les Renards.

 

Dans ce 2ème tiers, les Caribous doivent impérativement montrer plus d’envie sur la glace pour tenter de refaire leur retard.
Ils sont plus appliqués sur leurs passes, plus concentrés sur leurs marquages, les Cab’s montrent un tout autre visage !
Orléans garde la même tactique mais leur contre ne passe plus, et sur leur quelques tirs, Thomas Collos reste vigilant.
Enfin après plusieurs minutes de jeu, le travail en attaque des Caribous va payer. Après avoir perdu un face à face avec le gardien orléanais, Florian Levillain se rattrape en offrant un 3ème but aux Caribous (28’01’’).
Les Cab’s restent sur leur lancée et profitent une nouvelle fois d’un power play. Kévin Dugas tente un tir qui est repoussé par Veselovsky, mais cette fois il y a de la présence devant la cage et Guillaume Dellazzeri est au rebond pour expédier le palet dans les filets et égaliser à 4 buts partout (30’07’’).
Dans ce match passionnant, les minutes défilent à vive allure ! 
Les Caribous épuisent petit à petit la défense orléanaise, bloquent toutes leurs offensives et va finir par les faire rompre une 5ème fois. A 3 secondes de la fin du tiers, Romain Danton se joue de la défense et inscrit le but qui permet à son équipe de prendre les commandes pour la première fois dans ce match (39’57’’)!
Un tiers à sens unique, à l’inverse du premier. Les Cab’s mènent 5 buts à 4 et devront donner encore davantage dans le dernier tiers afin de conforter leur place de leader.

 

Le dernier tiers s’annonce intense pour les joueurs et leurs supporters !
Les Cab’s sont repassés devant au tableau d’affichage et doivent faire face à la pression des attaquants orléanais dans les premières minutes de cet ultime tiers. Mais à l’inverse du premier tiers, les occasions d’Orléans ne sont pas concrétisées et les joueurs de Romain Danton vont en profiter.
Suite à une succession de passe devant la cage, Florian Levillain tente sa chance et prend le gardien à contre-pied, pour obtenir 2 buts d’avance (44’30’’).
Pourtant ce match est loin d’avoir rendu son verdict… Le niveau de jeu monte encore d’un cran, et Orléans répond à ses adversaires. Dan Veselovsky se retrouve abandonné de tout marquage devant la cage dammarienne et ne laisse aucune chance à Thomas Collos (46’11’’). Il permet à Orléans de revenir à 6 buts à 5.
Chacune des équipes va se répondre tour à tour par des buts, ce qui remplit le match de suspense.
Florian Levillain prend ses responsabilités et slalome entre les Renards, pour conclure cette occasion avec un 7ème but (48’35’’).
Il permet à son équipe de reprendre 2 buts d’avance mais il manque le 8ème but alors que la cage orléanaise était grande ouverte et du même coup laisse le break s’échapper.
Ce 8ème but aurait pu rompre définitivement les espoirs des joueurs orléanais, mais le match va finalement prendre une tout autre tournure !
Orléans en supériorité, va d’abord réduire la marque grâce à Bedecs (49’32’’). Le jeu ressemble à de l’attaque/défense, et les Renards vont en sortir vainqueurs. C’est Benjamin Jones qui égalise pour son équipe grâce à son tir qui trompe Thomas Collos (51’26’’).
Le match est relancé et les Caribous vont totalement lâcher, étouffé par les Renards. En 40 secondes, Orléans va inscrire 3 buts supplémentaires, par l’intermédiaire de Bedecs (53’27’’), Noale (53’59’’) et Macko (54’04’’) ! 10-3 pour Orléans et le score aurait pu être encore plus important au vu des déferlantes d’occasion dans les 10 dernières minutes de la partie.
A 6 minutes de la fin, Maxime Joubert fait son entrée en lieu et place de Thomas Collos dans la cage dammarienne, il tiendra bon jusqu’à ce que son équipe se retrouve en infériorité dans la dernière minutes de jeu, il ne peut rien faire face à Radovan Horvath (59’12’’).
 

Alors que les Caribous avaient réussi à reprendre les commandes du match après un retard de 3 buts, et mener encore à 10 minutes du terme de la partie, les Renards ont su rebondir, dans une fin de match invraisemblable et l’emportent 11 buts à 7.
Cette victoire d’Orléans relance le championnat, et les Caribous n’ont plus leur destin en main pour la place de leader. Ces derniers matchs de saison régulière s’annoncent palpitants.

 

Amélie Richier,
Orléans, le 4 février 2017.

 
 

Amélie Richier
Actus match